Éco-gestes

Composteurs domestiques

En plus de la collecte hebdomadaire de matières organiques organisée par la Ville, les résidents de Kirkland peuvent se procurer un composteur domestique au coût réduit de 25 $ au Service des travaux publics (25, rue Claude-Jodoin) et faire leur propre compost!

Comment faire mon compost?

Un compost se fait à partir de diverses matières organiques placées dans un environnement propice à la décomposition : déchets de cuisine (restes de fruits et légumes), résidus secs et de jardinage (cendres, copeaux de bois, rognures de gazon, feuilles mortes). Les matériaux se classent en deux catégories : les «verts» et les «bruns» aussi appelés les «humides» et les «secs». La première catégorie est riche en azote et la deuxième, en carbone. Il est important de réduire la taille des matériaux que l'on met dans le composteur afin d'accélérer le processus.

ÉTAPES

1- Placez le composteur dans un endroit ensoleillé, bien drainé et accessible toute l'année. Enlevez le gazon à l'endroit choisi pour placer le composteur afin que les micro-organismes du sol soient en contact direct avec le compost.
2- Après avoir placé le composteur, couvrez le fond d'un rang de petites branches. Ceci permettra la circulation d'air et le drainage.
3- Mettez en alternance des résidus humides (déchets de cuisine) et des résidus secs (déchets de jardinage) - toujours 50 % de résidus humideset 50 % de résidus secs.
4- Ajoutez à vos résidus du compost "fini", si possible, de la terre à jardinage ou un produit de démarrage (en vente dans les centres de jardinage). Ceci accélère la mise en marche du processus de compostage.
5- Mélangez le compost à toutes les deux semaines ou à chaque ajout de matières. Vous pouvez aussi ajouter une pelletée de terre de jardin de temps en temps pour y introduire des micro-organismes.
6- Le processus de fermentation et de décomposition dure environ un an, selon les résidus utilisés et l'effort fourni. Le compost est prêt à l'utilisation lorsqu'il est foncé, qu'il s'émiette et dégage une odeur ''terreuse''. Tamisez le compost pour éliminer les matières qui ne sont pas entièrement décomposées et remettez-les dans le composteur.

Matières acceptées dans votre composteur domestique

Matériaux humides :
Pelures de légumes et de fruits (incluant agrumes et peaux de bananes), restes de soupe et salade (en petites quantités afin de ne pas détremper le compost), champignons sauvages, résidus de jardinage verts, rognures de gazon (en petite quantité).

Matériaux secs :
Marc de café et filtres, sachets de thé, céréales, pain et pâtes alimentaires, coquilles d'œufs et de noix, noyaux de pêches, copeaux, sciures de bois et petites branches, cheveux et poils d'animaux, épis et feuilles de maïs, matières ligneuses sèches en petits morceaux, feuilles d'arbres sèches, foin et paille, papier, journaux et carton. Il est à noter que certains matériaux humides peuvent être séchés au soleil et faire office de matériaux secs.

NE PAS utiliser*
Viande, poisson et os, produits laitiers, graisses et huiles, fromage, plastique, métaux, mauvaises herbes en semence et plantes infestées, plantes nuisibles(herbe à poux, herbe à la puce, chiendent, liseron), produits toxiques (gazon traité), excréments d'animaux.
* Il est toutefois possible de composter les mauvaises herbes, les os, la viande, le poisson et les produits laitiers dans la collecte municipale des matières organiques (bac brun), en raison des températures élevées de fermentation qui y sont atteintes dû à la plus grande quantité de matières organiques compostées.
 

 

composteur_domestique.jpg

Pour en savoir plus

Pour obtenir plus d'informations sur les composteurs domestiques, veuillez communiquer avec le Service des travaux publics au 514 630-2727.
 
Liens utiles: