Éco-gestes

Chauffage au bois

Prière de noter que le règlement de la Ville de Montréal
imposant certaines restrictions à l'égard des poêles,
foyers et autres appareils de chauffage au bois ne
s'applique pas sur le territoire de la Ville de Kirkland.

Chauffer au bois de façon responsable

Bien qu'il soit agréable de contempler le feu qui crépite dans la cheminée, brûler du bois dans un foyer traditionnel à cette seule fin s'avère toutefois très polluant. Aussi, le règlement municipal no 90-60-2  stipule qu'aucun bâtiment sur le territoire de la Ville de Kirkland ne peut être pourvu d'un système de chauffage principal utilisant un combustible solide. De plus, l'installation de tout système de chauffage d'appoint utilisant un combustible solide dont le bois, doit être certifiée EPA (Environmental Protection Agency) ou CAM/CSA (Canadian Standards Association).

Selon Environnement Canada, la fumée de bois est considérée comme une source de pollution de l'air en hiver. Le chauffage au bois contribue de façon importante au phénomène de smog hivernal et à l'aggravation des maladies cardiaques et respiratoires.

Quelques faits et statistiques sur le chauffage au bois:

  • Les particules fines sont nocives pour la santé parce qu'elles pénètrent profondément dans les poumons et s'infiltrent dans le système sanguin, affectant du même fait le système cardiovasculaire;
  • Un poêle à bois qui fonctionne durant 9 heures émet autant de particules fines qu'une automobile en une année (18000 km de route);
  • Au Québec, le chauffage au bois résidentiel estla principale source d'émission de particules fines, devant le secteur des transports et industriel;
  • Plus de 85000 résidences sur l'île de Montréal possèdent un poêle à bois ou un foyer traditionnel, dont la plupart sont non conformes aux normes actuelles.

Pour plus de renseignements sur le chauffage au bois, cliquez ici.
 
chauffage_au_bois.jpg